Formation - Education thérapeutique
jeudi 23-05-2019
         



Education thérapeutique

 

L’éducation thérapeutique du patient vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie lors d' une longue maladie.

 

 

C'est un processus de renforcement des capacités du malade et/ou de son entourage à prendre en charge l’affection qui le touche, sur la base d’actions intégrées au projet de soins. Elle vise à rendre le malade plus autonome par l’appropriation de savoirs et de compétences afin qu’il devienne l’acteur de son changement de comportement, à l’occasion d’évènements majeurs de la prise en charge (initiation du traitement, modification du traitement, événement intercurrents,…) mais aussi plus généralement tout au long du projet de soins, avec l’objectif de disposer d’une qualité de vie acceptable par lui .

Des professionnels de la santé  vont transmettre une partie de leurs savoirs et de leur savoir-faire au patient qui avec ce service acceptera plus constructivement la réponse à ses soins.

 

Il s'agit d'une approche pluridisciplinaire où plusieurs professionnels de santé (infirmiers, pharmaciens, orthophonistes, masseur-kinésithérapeutes, psychomotriciens, médecins, psychologues, diététiciens, aide-soignants, aide médico-psychologiques, ergothérapeutes, préparateurs en pharmacie, les associations de malades et l'entourage peuvent intervenir quand la personne malade en exprime le besoin. D'ailleurs elle-même est aussi porteuse d'un savoir qu'il ne faut pas ignorer dans la prise en charge afin d'améliorer la qualité des prestations de soins.

 

L'Institut Santé coordonne les modalités d'intervention des différents acteurs.

Cet EducationThérapeutique est valable en préventif comme en curatif.

Cela aide beaucoup quand c' est nécessaire pour surmonter les accidents de la vie , car vous ne serez plus seuls.

 

 

Les finalités de l'ETP

Les compétences d’autosoins

  • Soulager les symptômes.
  • Prendre en compte les résultats d’une autosurveillance, d’une automesure.
  • Adapter des doses de médicaments, initier un autotraitement. Réaliser des gestes techniques et des soins.
  • Mettre en œuvre des modifications à son mode de vie (équilibre diététique,activité physique,etc.). Prévenir des complications évitables.
  • Faire face aux problèmes occasionnés par la maladie.
  • Impliquer son entourage dans la gestion de la maladie, des traitements et des répercussions qui en découlent.

 

 

Les modalités de coordination

Les compétences d’adaptation

  • Se connaître soi-même, etre entouré d'acteurs de soins qui maintiennent votre état de confiance.
  • Etre formé pour savoir gérer ses émotions et maîtriser son stress.
  • Etre encouragé à développer un raisonnement créatif et une réflexion critique.
  • Développer des compétences en matière de communication et de  relations interpersonnelles.
  • Proposer  des décisions pour résoudre un problème. 
  • Se fixer des buts à atteindre et faire des choix.
  • S’observer,s’évaluer et se renforcer.
  • La coordination des différents acteurs impliqués dans la prise en charge autour du patient et avec lui est nécessaire dès l’acceptation par le patient d’une offre d’ETP.

 

Elle vise à:

 

  • Définir en commun les différents aspects de la prise en charge pour répondre de manière adaptée aux besoins,aux attentes,aux difficultés et aux  problèmes identifiés,en tenant compte des ressources du patient.
  • Faciliter la participation du patient et des proches à la définition,à la mise en œuvre de l’ETP et à l’évaluation des bons déroulements et des ses effets.
  • Programmer,organiser l’offre d’ETP en fonction des priorités établies avec le patient.
  • Envisager avec le patient, la place qu’il souhaite et peut prendre dans la coordination.
  • Partager des informations pour assurer la cohérence de l’ETP et sa continuité.
  • Permettre à d’autres professionnels d’intervenir soit en contribuant directement à la démarche éducative,soit en proposant une réponse adaptée aux difficultés du patient ou de ses proches ou des professionnels de santé.

 

 

Le role de l'Institut  Santé dans cette coordination

La coordination est nécessaire à la poursuite de l’ETP, elle est réalisée à partir :

  • De l’évaluation des compétences acquises par le patient, des besoins et des expérience de la gestion de la maladie.
  • De l’évaluation du déroulement des séances.
  • Du souhait du patient de redéfinir les objectifs et les modalités de  l’éducation.
  • De latolérance aux traitements et aux soins.
  • De l’utilisation effective du plan d’action en cas de crise ou des ymptômes.
  • De l’évolution de la maladie , des traitements.
  • D’une nouvelle phase de développement de la personne, de changements  survenus dans la vie professionnelle, familiale,affective et dans l état de santé du patient.

 

 

 

 

 




 

 

 

 

  
Top